printemps au verger de la Garonelle

1 juin 2011 § Poster un commentaire

La sécheresse est bel et bien là.

Peu de fruits, peu de maladies cryptogamiques.

Aucun fauchage afin de minimiser les pertes en eau; l’herbe est haute et sèche.

L’année du serpent.

une petite couleuvre est en train d’avaler un campagnol, son cris aigu m’alerte.

Les 36 stratagèmes: 打草驚蛇 « Battre l’herbe pour effrayer le serpent »

La grosse couleuvre de la Garonelle est dans toutes les conversations du coin.

Elle  passe sans me voir à cinquante centimètres, lente et majestueuse.

Un viticulteur voisin se fait piquer par une vipère.

Publicités

Tagué :,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement printemps au verger de la Garonelle à Verger de la Garonelle.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :